Ouverture à Tamanrasset du 8e festival national de la musique et chanson amazighes

festival desert-min

TAMANRASSET – Le coup d’envoi de la 8ème édition du festival national de la musique et de la chanson amazighes a été donné samedi en fin d’après-midi à Tamanrasset, dans une ambiance riche en couleurs et sonorités.

La cérémonie d’ouverture de ce rendez-vous culturel, qui s’est déroulée au théâtre municipal de la capitale de l’Ahaggar, a donné lieu à l’exécution de morceaux musicaux du patrimoine ancestral targui de l’Imzad, Yindi et Tezmart (flute), en plus de la lecture de récitals poétiques, à la satisfaction des habitants et visiteurs de Tamanrasset.

Intervenant en ouverture de cette manifestation, le wali de Tamanrasset, Belkacem Silmi, a indiqué que ce festival, institutionnalisé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, vise à ancrer l’identité amazighe, partie intégrante de l’identité nationale, contribue à la préservation du legs national et constitue un espace d’encouragement des artistes qui s’emploient à protéger ce genre lyrique authentique.

Cette manifestation culturelle a été mise à profit pour honorer  des artistes d’expression amazighe, dont les artistes Mâadjouj Djamâi dans le genre amazighe-Chaoui, Medjahid Hamid dans la chanson kabyle,  et Zeydi Ahmed chanteur en mozabite. A cette occasion, un hommage a été rendu à titre posthume au virtuose de la flute, l’artiste Mandaoui Barka, de la région de l’Ahaggar.

« Cette initiative est un geste de reconnaissance à leurs efforts dans la création musicale pour la promotion de la chanson amazighe », ont expliqué les organisateurs.

Initiée par la direction de la culture de la wilaya de Tamanrasset, cette manifestation est caractérisée cette saison par une forte participation de vedettes et troupes musicales d’expression  amazighe, dans les genres targui, kabyle, chaoui, mozabite et Chenwi.

Ces troupes se produiront, six jours durant, sur l’esplanade du 1er Novembre de la ville de Tamanrasset à la satisfaction des mélomanes de la chanson amazighe.

Le programme de ce festival (19-24 décembre), coïncidant avec les vacances scolaires d’hiver, prévoit des compétitions entre les jeunes troupes participantes, qualifiées à l’issue des festivals locaux, pour primer les meilleures interprétations en chanson amazighe

Ce festival s’assigne, entre autres objectifs, la préservation du legs lyrique national, l’émergence de nouvelles voix et talents artistiques, l’échange d’expériences entre participants en vue de promouvoir la chanson amazighe, a indiqué le directeur de la culture de Tamanrasset, Karim Aârib.

Cette édition sera marquée aussi par l’animation, par les troupes participantes, de soirées artistiques au profit des populations des régions enclavées, dont celle frontalière d’In-Guezzam. Il est prévu également l’organisation à la bibliothèque principale de Tamanrasset, d’un salon national des arts plastiques, avec la participation d’une trentaine de plasticiens issus de différentes régions du pays.

 

 

Source: Algérie Presse Service

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.